Lecture

Les os des filles – Line PAPIN

Masse Critique de Janvier – Babelio
9782234086586

Totalement ravie d’avoir été sélectionnée par Babelio pour les masses critiques de Janvier et surtout d’avoir reçu le tout nouveau roman de Line Papin dont je suis les parutions depuis le début.

Dans ce 3ème roman, Line Papin nous emmène dans une histoire beaucoup plus intimiste que les précédentes puisqu’il s’agit d’une partie de sa propre vie qu’elle a choisi d’évoquer dans Les os des filles.

Line retrace son enfance merveilleuse à Hanoï, ville chérie par dessus tout. Elle y évoque son amour sans faille pour cette ville pauvre, sale, grouillante mais tellement pleine de vie et de liberté. Une ville de tous les possibles pour qui sait l’accepter et la voir tel qu’elle est réellement. Son quotidien c’est la vie en tribu ou toute la famille vit sous le même toit autour des grands-parents ciment du noyau familial et surtout de Bâ sa grand-mère maternelle. Elles ont une relation fusionnelle ; comme si la naissance non planifiée de Line signait la renaissance de Bâ qui a subit les affres de la guerre et désormais savoure la vie auprès des siens et surtout auprès de sa petite fille Line dont un amour inconditionnel et inaltérable semble les unir.

A 10 ans, Line est encore une enfant insouciante lorsque ses parents décide de quitter le cocon familial pour s’installer quelques rues plus loin dans leur propre appartement. Qu’importe les rituels restent les mêmes et Line continue de passer le plus clair de son temps chez ses grands-parents avec le reste de la famille, les portes quand il y en a ne sont de toute façon jamais fermées et tout le monde est toujours le bienvenu. La vie est belle !

Et puis un jour, tout change, le père de Line a le mal du pays et même si il aime passionnément le Vietnam, la France lui manque et il veut retourner auprès des siens … Les cartons, la tribu se réunit pour la dernière fois, un dernier au revoir par la vitre du taxi, l’aéroport, le long trajet et enfin la Touraine. Hanoï n’est plus qu’un souvenir lointain. Line se retrouve seule avec sa mère, cette femme qui n’a jamais su comment exprimer son amour à sa fille comme aurait pu le faire sa grand-mère ou sa nourrice. Toujours marquée d’avoir grandi en temps de guerre sa mère se montre distante avec sa fille et elles s’éloignent l’une de l’autre au lieu de se rapprocher pour faire face à cette nouvelle vie plein d’inconnus. Line se raccroche alors à ses jeunes cousines qui lui transmettent les codes de la vie à la française ; avec elles, Line retrouve un peu de son insouciance perdue. Mais voilà que bientôt il faut partir encore : pour Paris cette fois. Paris ville Lumière dit-on mais pour Line ce serait plutôt Paris ville de grisaille, de froideur, de solitude et de silence. Line se renferme sur elle-même et s’isole … lentement elle se laisse mourir. Hanoï son paradis perdu lui manque ; lui manque à en crever même. Ses parents sont impuissants face à la souffrance qui anéantit leur fille. Comment pourraient-ils se douter du mal qui ronge leur fille et de la guerre intérieur qui fait rage en elle. Une lutte sans fin entre son esprit et son corps.

Perdue dans son passé, dans celui de sa mère et de sa grand-mère, Line lutte pour ne pas perdre pied. Elle sera même hospitalisée tant son état physique est préoccupant.

A 17 ans, le manque d’Hanoï est plus fort que tout et Line n’a qu’une idée en tête y retourner coûte que coûte ! La voilà donc de retour sur sa terre natale, mais les choses et les gens ont changé depuis tout ce temps. C’est toujours Hanoï mais ce n’est plus la même ville que celle que Line chérissait. Elle s’y sent étrangère tellement son Vietnamien est rouillée par tant d’années où il est resté silencieux.

Il faudra encore plusieurs voyages pour que Line fasse le deuil de cette vie passée et qu’elle accepte sa vie présente. Ni vraiment Vietnamienne , ni vraiment Française ; Line doit composer avec sa double nationalité et sa double culture afin de retirer le meilleur de chacune d’ elles pour s’épanouir pleinement dans la vie qu’elle aura choisie.

Un très beau roman qui confirme la plume talentueuse de Line Papin !

A paraitre aux éditions stocks le 03 avril et disponible dans toute les bonnes librairies !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s