Lecture

A nos vies (presque) parfaites ! – Liz Fenton & Lisa Steinke

Casey et Rachel sont inséparables depuis leurs années de lycée. Pourtant leurs vies sont diamétralement opposées ! Tandis que Casey, jolie célibataire sans enfant, ne vit que pour sa brillante carrière d’animatrice télé, Rachel a épousé son premier amour et jongle entre les couches de la petite dernière et deux adolescentes rebelles.

Lors d’une soirée d’anciens élèves, une dispute éclate entre les deux amies qui se jalousent mutuellement. Et c’est là qu’un barman étrange leur offre un drôle de cocktail. Le lendemain, chacune se réveille dans le corps de l’autre. L’expérience est amusante, jusqu’à ce que l’une des deux ne veuille plus revenir en arrière ….

Je n’avais pas forcément prévu de lire ce roman tout de suite mais il m’a « choisi » ! Cela arrive parfois qu’en revoyant un roman dans sa bibliothèque on se dise que ça y est le moment est enfin arrivé de lire CE roman est pas un autre. L’histoire est vue et revue et on sait dès le départ comment ça va se terminer néanmoins c’est agréable à lire, voir comment chacune se débrouille dans la vie de l’autre, voir leurs certitudes s’ébranler lorsque finalement elles s’aperçoivent qu’elles ont beaux êtres les meilleurs amies du monde elles ne connaissent pas forcément l’autre aussi bien qu’elles le pensaient et comme le dit le proverbe « l’herbe parait toujours plus verte ailleurs ». C’est une belle façon de remettre tranquillement sa vie en question, ses imperfections et réussir à les accepter pour au final en faire une force.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s