Lecture

Nous les menteurs – E.Lockhart

Nous les menteurs est un livre que j’avais depuis un moment sur mon étagère de livre à lire (cadeau d’un anniversaire passé !) et jusqu’à présent j’avoue qu’il ne me tentait pas trop et puis un jour de cette semaine allez savoir pourquoi il m’a « appelé » et je suis donc aller le ressortir de ma pile et ce fut une très bonne chose.

Ce livre raconte l’histoire d’une famille américaine les Sinclair bien sous tout rapport selon les critères de la « Haute » : très blond, très grand, très sportif, très intelligent, très riche, très distingué … Chaque été les Sinclair se réunissent  pour passer des vacances intergénérationnelles. C’est aussi l’occasion pour les cousins en pleine adolescence de se retrouver. L’histoire commence avec le retour de Cadence 17 ans sur l’île familiale après 2 ans d’absence suite à un accident sur la plage. Ses souvenirs sont confus, elle cherche à se rappeler ce qui s’est réellement passé mais sa famille ne semble pas vouloir y mettre du sien et passe son temps à lui mentir ou omettre des informations, consciemment ou non. Au fil du récit, la mémoire de Cadence se fait plus vive et nous voyons l’ébauche d’un drame se profiler à l’horizon. Il faut attendre la fin du roman pour avoir enfin le récit complet de cette tragédie qui même si nous l’imaginons au fil de la lecture nous semble impensable et pourtant la vérité est encore pire que ce que l’on imaginait.Nous-les-menteurs

 

 

 

 

Cette lecture m’a vraiment enthousiasmée. La narration est bien menée, le fait que l’on suive les réflexions de Cadence maintient le suspens un peu plus longtemps même si on finit par comprendre avant elle de quoi il retourne. J’ai bien envie de me laisser tenter par un autre de ces livres traduit en français (car sa production littéraire est bien plus fournie que ce que nous pouvons découvrir en français !) il s’agit de Trouble vérité sorti en avril 2018, quelqu’un l’a-t-il lu ? et si oui qu’en avez-vous pensé ?

Lecture

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie – Virginie GRIMALDI

J’ai choisi ce roman pour « passer le temps » dans le TGV. Je n’avais encore rien lu de Virginie Grimaldi donc j’ai voulu tenter et ce fut une belle découverte pour moi. Ce roman est écrit d’une façon simple et assez juste. L’histoire est bien menée, les personnages sont attachants. Bien que le sujet du roman ne soit pas des plus joyeux à aucun moment on ne verse dans le larmoyant ou le sentimentalisme. On suit juste le parcours de réflexion de Pauline, le personnage principal et au fil de la lecture on se rend compte que ses interrogations pourraient être les nôtres si nous traversions quelques choses de similaire. Du coup j’ai mis ses autres romans dans ma PAL ! Et vous lesquels avez-vous préférés ?

9782253088110-001-T

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie nous raconte l’histoire de Pauline qui voit sa vie exploser lorsque Ben son mari lui dit qu’il veut divorcer. Pauline retourne chez ses parents avec son fils. La cohabitation n’est pas facile, elle traîne son malheur en espérant que la douleur finisse par s’estomper un jour.  Au fond d’elle Pauline reste persuadée que son mari va revenir vers elle, elle se met à lui écrire des lettres pour lui rappeler les meilleurs moments de leur vie à deux . Lorsqu’elle se retrouve en congé forcé Pauline décide de rejoindre sa famille dans la maison de vacances, histoire de changer d’air et peut-être de reprendre des forces au milieu des siens. Mais la famille ce n’est pas toujours facile, on y découvre des personnalités en apparence forte mais qui au fond d’elles sont fragiles; marquées par des histoires passées. Ses vacances familiales vont petit à petit permettre à chacun de dévoiler une partie de leurs souffrances, permettant alors aux autres de mieux les comprendre. Lorsque Pauline rentre chez elle, elle découvre que son mari à lui aussi décidé de se prêter au jeu des lettres. Au travers de 13 lettres, Ben livre sa version de leur 15 ans de vie commune et l’on peut voir que leur vision du couple n’était pas vraiment la même. Avec ses lettres Pauline commence à accepter l’idée que son mariage est terminé mais qu’elle n’a pas tout perdue, il lui reste son fils et sa famille avec qui elle s’entend un peu mieux. Elle a finit par comprendre que parfois il faut savoir marcher dans l’obscurité pour apercevoir la lumière.

 

Disponible en livre de poche  – 9782253088110 – 7€90

Lecture

Toni – Line Papin

Etant inscrite sur le site Babelio  (https://www.babelio.com/) fin Janvier je me suis inscrite pour participer a Masse Critique et j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour lire le dernier Line Papin : Toni. Voici donc la critique que j’ai posté sur le site après avoir achevé ma lecture.

Encore une fois je suis tombée sous le charme. Son premier roman L’Eveil avait été un vrai coup de cœur pour moi et je suis ravie de voir que cela ce confirme avec son deuxième ouvrage. J’aime la manière envoûtante dont elle décrit ces villes. A chaque fois je suis embarquée et j’ai l’impression de me balader au milieu des rues, de ressentir l’ambiance d’un quartier, de voir fourmiller la ville de ses habitants alors que je n’ai jamais mis les pieds à Berlin … Je trouve ses personnages d’une justesse qui fait qu’on s’attache rapidement à eux  : la souffrance de Toni m’a vraiment prise aux tripes. Je suis vraiment ravie de cette lecture et je remercie grandement Babelio de m’avoir fait découvrir ce livre avec Masse Critique.

Toni - Line PapinCette histoire c’est celle de Toni un être un peu lunaire racontée par son cousin Ezra.
Anton dit Toni à une imagination débordante et dévorante 
et depuis toujours il voit le monde différemment et essaie de le transformer pour le rendre plus doux aux yeux des autres. Comme lorsqu’ils étaient enfants et que tous se retrouvaient dans la maison familiale pour les vacances. La magie d’Anton œuvrait et la résidence du Castel d’A devenait alors Kambera, ville en perpétuelle construction, les enfants y étaient tour à tour général, troufion où princesse. le relief se modifiait en fonction des envies de Toni. Chaque été ils avaient hâte de se retrouver ensemble pour vivre des nouvelles aventures à Kambera. Les années ont passées, les enfants sont devenus adolescents et Kambera avait de moins en moins d’importance pour eux sauf peut-être pour Anton grand maître d’oeuvre de cette cité imaginaire. Mais qu’importe lorsque Ezra part à Berlin pour faire ses études, Toni le suit et il emmène avec lui la magie de Kambera qu’il réussira à recréer dans un vieil hôtel abandonné. Avec l’aide de leurs nouveaux colocataires Toni et Ezra transforment ce lieu oublié en Palais du Rire et de la Joie. Dans ce Palais une seule règle être toujours de bonne humeur pour pouvoir faire la fête non-stop . L’alcool, la drogue et les gens défilent dans ce lieu qui devient un repaire pour les jeunes qui veulent s’oublier. le bonheur pour les garçons se résume à cette immense fête qui ne se termine jamais mais peu à peu les jalousies font naître des distensions au sein du groupe. de mesquinerie en vacherie le groupe va se déliter petit à petit jusqu’à ce que Toni disparaisse complètement. Ezra va se lancer à la recherche de ce cousin qui rendait la vie plus fantastique qu’elle ne l’était réellement …

Son premier roman L’Eveil vient de paraître en poche aux éditions Le livre de Poche !

Lecture

La librairie de l’île – Gabrielle Zevin

Voici ma dernière lecture de ce week-end.

A.J Firky est libraire sur une petite île du Massachusetts et il a des goûts bien arrêté en ce qui concerne les livres qui auront le droit de se retrouver sur les rayonnages de sa boutique et ce n’est pas Amelia Loman représentante chez Knightley Press qui vous dira le contraire vu le catastrophique premier RDV qu’ils ont eu. Il faut dire pour la défense de A.J que celui-ci n’a pas eu une vie facile ces derniers temps. En effet Nic, sa femme est décédée il y a un an et depuis A.J n’a plus le goût de rien, tout ce qui lui importe ce le moment après la fermeture de la librairie ou enfin seul chez lui il peut se souler à sa guise et imaginer apercevoir Nic.

Sa vie se retrouve un brin chamboulée lorsqu’il trouve une adorable petite fille abandonnée dans son magasin. Lui qui n’a jamais eu d’enfant se retrouve à pouponner à l’aide de Google, d’Ismay sa belle-sœur lorsque Google montre ses limites en matière d’éducation et de Lambiase le capitaine de police bienveillant qui s’assure que tout le monde va bien.

Une fois certain que la mère de la fillette ne reviendra pas, A.J se dit qu’il pourra peut-être trouver son salut grâce à Maya, et le voilà donc qu’il se propose pour être famille d’accueil et finalement adopter cette petite demoiselle qui semble très éveillée pour ses 2 ans.

A.J reprend goût à la vie, au travail , il arrête de boire et se dit qu’après 4 ans de veuvage il peut éventuellement refaire sa vie et pourquoi pas avec cette charmante représentante de Knightley Press …

 

la librairie de l'ile

J’ai choisi ce livre en pensant prendre un feel good book et au vu du début et du milieu de l’histoire je n’ai rien eu à redire. Je me suis attachée aux personnages attendant la suite des évènements impatiemment mais la fin m’a un peu « chagrinée » peut-être parce que l’histoire se termine en demi-teinte ou parce que je suis trop habituée au happy end habituel. Je vous laisse juger par vous même !

Ce livre est disponible en livre de poche chez Pocket

 

 

Lecture

Série Aurora Teagarden – Charlaine Harris

Encore une série de la très prolifique Charlaine Harris à qui l’on doit notamment la série La communauté du Sud adapté en série TV sous le nom de True Blood.        Je me suis laissé tenter par cette série car le personnage principal Aurora Teagarden était 1 – bibliothécaire  et 2 – haute comme trois pommes du coup je me suis  plus ou moins reconnue dans le personnage ! Et me voilà dans ma lecture qui à coïncidé avec la diffusion sur M6 de l’adaptation des romans.                                 Les histoires se lisent bien, l’intrigue tient la route même si parfois il y a quelques longueurs dans le déroulement des évènements. Alors si vous êtes un grand amateur de roman policier vous allez sans doute trouver le mystère un peu facile mais moi j’ai aimé ça fait parti des livres que l’on peut lire tranquillement le soir et qui ne nécessite pas un calme absolu et/ou des facultés intellectuelles poussées au maximum. Du coup comme j’avais essayé les romans de la Communauté du Sud mais dont j’avais abandonné la lecture parce que je n’arrivais pas a avoir les tomes rapidement je me laisserais bien tenter par Les mystères de Harper Connelly Est-ce que quelqu’un connaît ?

 

Les résumés ci-dessous proviennent du site J’ai lu, il s’agit des 4 ème de couverture des romans.

1 – Le Club des amateurs de meurtres, J’ai lu, 2013

Chaque petite ville a ses mystères et Lawrenceton, en Georgie, n’échappe pas à la règle. Le club des Amateurs de meurtres se réunit une fois par mois pour étudier de célèbres cold cases. Pour Aurora Teagarden, jeune bibliothécaire, c’est un passe-temps aussi agréable qu’inoffensif. Jusqu’au jour où elle découvre le corps sans vie d’une des membres du cercle. Etrangement, la scène du crime ressemble à une ancienne affaire. Des fidèles du club sont assassinés et ces meurtres ont des allures de copycat. Tous les membres, y compris Aurora, sont des coupables plausibles, et des victimes potentielles. Qui se cache derrière ce jeu macabre ?

Un crime en héritage, J’ai lu, 2013

Dans la petite ville de Lawrenceton, en Géorgie, Aurora « Roe » Teagarden a la surprise d’être désignée seule héritière d’une vieille femme qui n’était qu’une connaissance. La voilà à la tête d’une belle somme d’argent, de bijoux, et surtout d’une maison. Mais lorsqu’elle y découvre un crâne humain, caché sous une banquette, elle comprend qu’elle a surtout hérité d’un meurtre à résoudre. Comment mener l’enquête auprès du voisinage sans éveiller les soupçons ?

 À vendre : trois chambres, un cadavre, J’ai lu, 2013

Aurora avait décidé de devenir agent immobilier, et c’est lors de sa première visite organisée qu’elle découvre dans la maison, un cadavre. Soit. Mais, alors qu’elle retente l’expérience, elle fait à nouveau une macabre rencontre. Fait du hasard ? Ne serait-ce pas la preuve qu’un serial-killer, sévit dans la petite ville de Lawrenctown. Et il semble très bien renseigné sur la vie de Roe…

La Maison des Julius, J’ai lu, 2014

Une enveloppe contenant l’acte de propriété de la maison des Julius : voilà le superbe cadeau de mariage de Martin à Aurora. Notre héroïne rêvait de cette demeure malgré les étranges rumeurs sur la disparition de ses occupants, la famille Julius, plusieurs années auparavant. Aussi, une fois installée, Aurora ne peut résister à la tentation et reprend l’enquête là où la police l’avait abandonnée. Pourquoi n’a-t-on jamais retrouvé les corps ? Quelle est la menace qui plane encore sur la vieille demeure ? Et comment expliquer l’attitude de plus en plus trouble de Martin ? Les…

La Mort en talons aiguilles, J’ai lu, 2014

Il faut bien le dire, Aurora Teagarden n’avait jamais porté le sergent détective Jack Burns dans son coeur. Mais le jour où elle voit atterrir son cadavre, largué par avion, au beau milieu de son jardin, le souffle lui manque. Par chance, Roe ne figure pas sur la liste des suspects : elle n’a apparemment rien à voir avec ce meurtre. Pourtant, d’autres phénomènes étranges se produisent révélant un message à elle seule destiné, un code qu’elle a intérêt à déchiffrer avant qu’il ne soit trop tard…

Crime et Baby-sitting, J’ai lu, 2014

Lorsque Regina, la nièce de Martin, arrive chez eux avec un bébé dans les bras, Aurora ne sait pas encore que cette arrivée inopinée cache bien des surprises. Le soir même, Regina disparaît, laissant derrière elle son enfant… et le cadavre de son mari. Roe – vous la connaissez ! – se lance immédiatement sur les traces de la jeune femme, dans une enquête haletante qui la mènera, elle et son époux, dans l’Ohio. Mais le passé mystérieux de Martin ne va pas lui faciliter la tâche. Elle comprend bientôt qu’elle ne peut plus se fier qu’à elle-même. Et encore …

(en) Last Scene Alive, 2002

(en) Poppy Done to Death, 2003

(en) All the Little Liars, 2016

Lecture

Bayou Fantasy – C.C Mahon

Voici une série découverte un peu par hasard mais qui correspond bien à ce que j’aime lire pour me changer les idées.

Laissez vous donc embarquer dans le bayou pour faire la connaissance de Prudence Devreaux une jeune étudiante qui rêve de devenir institutrice et qui pour payer la fac fait visiter le bayou en barque aux visiteurs en mal d’authenticité. Jusque là tout va bien et Prudence à une vie tout à fait normal mais un tragique événement va venir tout perturber. Un terrible accident de voiture à coûté la vie à 2 jeunes étudiants; parmi les victimes se trouvaient le frère de sa coloc et meilleure amie Magda. Prudence essaie du mieux qu’elle peut de soutenir Magda dans ce terrible drame mais cette dernière devient bizarre et perd pied allant même jusqu’à s’immoler en public. Prudence voyant sa meilleure amie prendre feu ne réfléchît pas et plonge avec elle dans le bayou pour essayer de lui venir en aide. Malheureusement c’est peine perdue, Magda n’a pas survécu à ses blessures et Prudence est hospitalisée pour de grave brûlure sur les bras. Traumatisée par les évènements récent Prudence à besoin de repos et de tranquillité mais elle s’aperçoit soudain que quelque chose à changer en elle. En effet  ces citatrices guérissent bien plus vite que ce que les médecins lui avaient dit, son comportement est différent, elle devient plus agressive, moins patiente … et sur ses bras apparaissent d’étranges symboles en forme de serpent. Prudence est un peu déboussolée, elle en vient à se demander si l’accident de voiture et le suicide de Magda ne seraient pas lié à ses étranges marquent et aux rêves bizarre qu’elle fait. Prudence pense même être possédée par un démon, sauf qu’en réalité le démon ce n’est pas elle et ses marquent renferment la magie d’un esprit du bayou. Perdue et sans repère elle ne sait plus vraiment à qui elle doit faire confiance mais elle va devoir mettre ses angoisses de côté car elle doit botter les fesses d’un démon qui à prévu de faire exploser toute la ville.

La lecture du 1r tome m’a tout de suite emballée parce qu’on se retrouve plongé dans la culture cajun, les personnages sont différents et attachants, l’histoire est bien mené, il n’y a pas de longueur et on a droit à quelques retournements de situation.

Prudence à anéantit le démon Shaah mais celui-ci à fait de nombreux dégâts. Elle se retrouve au cœur de l’enquête policière et il est difficile de se défendre quand on ne peut parler ni de démon, ni de possession, ni d’esprit magique … Heureusement elle a réussi à se faire de nouveaux amis sur qui elle peut compter en ces moments difficiles. Elle qui pensait en avoir finit avec les démons doit se faire une raison Shaah n’était que le 1r, il a ouvert la porte à d’autres et il va falloir faire face avant que tous les étudiants du campus ne se retrouvent possédés par des forces maléfiques.

Un tome 3 est à venir il s’appellera Légion.